L'Annaysien.com
Union Annaysienne
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
24 Abonnés
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Les riverains sont excédés. Un monotube récupère eaux de pluies et eaux usées et, en cas d'orages, tout se déverse dans l'étang.

Publié le dimanche 08 novembre 2009


Il y a de l'eau dans le gaz à Annay-sous-Lens. Depuis mardi, des travaux de création d'un déversoir sur le parking devant le lac ont démarré, réveillant les inquiétudes de pêcheurs, marcheurs, chasseurs et riverains.


Ils se demandent ce qu'on va encore déverser dans leur étang, là ou deux déversoirs vident déjà « des eaux peu claires ». Ils aimeraient en savoir plus et ne plus recevoir des « tout va bien » à chacune de leurs questions.

Une douzaine de personnes nous attendait hier à l'étang communal d'Annay-sous-Lens. « Devant la pierre qui bloque l'accès aux véhicules de secours et aux handicapés », peste Daniel Matteï, président d'une société de pêcheurs de la commune. Mais si les riverains insistent sur « l'absurdité de cette installation qui vise à empêcher squatteurs et nomades de s'aventurer près du lac », ils étaient réunis hier pour défendre, en premier lieu, le très bel étang d'Annay.

Si les arguments arrivent un peu pêle-mêle, c'est qu'ils en ont gros sur le coeur, et ce, depuis un certain nombre d'années. « Quand il y a de fortes pluies, le collectif des eaux pluviales et des eaux usées vient dans ce déversoir, ici, dans l'étang, explique M. Matteï. Résultat, on retrouve des excréments, du papier toilettes et les microbes qui vont avec. » « Nous, nous habitons juste à côté, rue du 1er-Mai, et nous sommes très fréquemment inondés. Alors nous sommes les premiers à vouloir une solution pour éviter le problème. Mais pas au prix d'une pollution de l'étang ! » annonce Mme Pandolfo.
« Venez voir par ici, vous apercevez sans mal la traînée blanche qui sort de ce déversoir. On nous dit qu'il y a un filtre. Mais on ne peut filtrer les matières biologiques ! » « Le problème, annonce ensuite un élu d'opposition de la commune, M. Terlat, c'est qu'Annay ne cesse d'accueillir de nouveaux habitants. Plus de 200 logements vont bientôt voir le jour. Mais à Annay, il n'y a qu'un seul tuyau sur lequel se raccorde le tout à l'égout des habitations. Ce n'est plus tenable. » Les analyses d'eau sont trop onéreuses pour les commander. Mais les poissons souffriraient de l'état de l'eau, les plantes aquatiques ne reprennent pas. Il n'y aura que peu de canard par rapport à « avant ». Un constat alarmant selon eux qu'ils ont déjà présenté à la mairie. « Mais on nous dit que tout va bien. » Ou alors on ne répond pas, comme le soulignait M. Vandenborren de l'association de défense de l'environnement AVUEL.
Finalement, M. Terlat résumera bien la situation : « Nous avons besoin de savoir. D'être rassurés sur la qualité de l'eau. Nous voulons une réunion publique pour discuter de tout ça avec des élus et des techniciens. Même si les choses sont régulières. Car comme il n'y a pas de discussion à Annay, on finit par douter de tout. » Reste au maire, Michèle San Vicente, de réunir ses administrés inquiets ?


La mairie n'était pas joignable, hier.

E. L

Source


Date de création : 15/12/2009 : 22:59
Dernière modification : 19/01/2010 : 20:52
Catégorie : - Historique 2009
Page lue 1452 fois

Web TV PCF
Numéros Utiles

Numéros d’urgence

Médecins 

Infirmiers 

Pharmacies

Divers numéros d’urgence

Numéros utiles

PCF J'adhère !
J'adhère au PCF

Le Ché

Recherche
Recherche
Nouvelles des Amis